fr

claudia bosse / theatercombinat


10./11. janvier 2010 - dominant powers. que faire, alors? claudia bosse / theatercombinat
en francais et anglais dans le cadre du festival journées théâtrales de carthage à tunis.


dossier
communiqué de presse
revue de presse

dominant powers à zagreb
dominant powers à vienne
dominant powers -
paysage de malaise

vampires of the 21st century ou que faire, alors?

 

dominant powers. que faire, alors? débute avec les bouleversements politiques en afrique du nord et s'achève en europe centrale. une rencontre de trois actrices, d' un chœur avec des textes de l'antiquité tout comme des textes contemporains. des orientations, des identités, des doutes, des dialogues avec des objets acoustiques divers. la propre voix retentissant dans un autre corps. une tragédie contemporaine, une installation, une chorégraphie, un voyage à travers des situations, des espaces et beaucoup de questions...

après vampires du 21 siècle ou que faire, alors?, représentations à düsseldorf, vienne, et new york, claudia bosse et günther auer continuent la série des „hybrides politiques“. un nouveau format des espaces foisonnants de discours et de sons, constitués de fragments de texte, d’auto-fictions, de chorégraphies de mouvements et de paysages documentaires. une cartographie du présent: que faire, alors?

les spectateurs et les actrices se déplacent dans un système spatial décentralisé avec des endroits sonores et des générateurs de sons, à travers un labyrinthe d'espaces et d’informations, des médias et des promesses. dominant powers. que faire, alors? est la composition de réalités à partir de faits, de documents et d’évènements fictifs de l'histoire récente.



dominant powers. que faire, alors? à tunis
clip: claudia bosse


vidéo: DOMINANT POWERS. QUE FAIR, ALORS? Á TUNIS

 

avec: caroline decker, nele jahnke, nora steinig,
chœur: mohmed chawki, khouja lobna ghannouni, asma abdi arwa ben ismail, talel ayoub, houssem abed, khawla jomni, rania souahi, hamdi adib, mahrane ben haj khalifa, souhir bahloul, chakib ghanmi, firas labbene, mahmoud jerbi, nabiha timoumi, concept/direction/espace: claudia bosse, son: guenther auer, direction technique/constructions: marco toelzer, accompagnement de la production: tobias gerber, communication: anna feldbein, assistance à la mise en scène: stella reinhold, assistance à la production/costume: luzie stransky, traduction: urs riegl, production: serena
laker

production theatercombinat. avec le soutien de wien kultur. représentation à tunis à l'invitation de goethe-institut tunisie, dans le cadre de journée théâtrales de carthage, organisé par le ministère de la culture tunisien. egypte-recherche soutenu par le goethe-institut. nous remercions: andreas goelles, austrian culture forum caire, nathalie kolbe, goethe-institut alexandrie et daniel stoevesandt.

présentations:
10./11. janvier 2012
, 19:00

location: 16, rue Mikhail Noaima, El Omrane, 1005 Tunis
institut supérieur d'art dramatique tunis


pour voir la série de photos cliquez ici
dominant powers. que faire, alors? à tunis
photo: claudia bosse

 

pour voir la série de photos de tunis cliquez ici
photo: claudia bosse


comment les évènement deviennent-ils des récits?
comment est-ce qu'on produit de l'histoire? sur la base de conversations et des interviews (menés à caire et en alexandrie fin septembre, début octobre 2011), documentés par des moyens audio et vidéo, claudia bosse et günther auer établissent une collection de différents narrations de la révolution en égypte

quels sont les conditions et les changements politiques actuels?
est-ce que la vie à changée?
est-ce que les lois ont changées?

comment les récits portant sur les mêmes évènements se distinguent-ils, et en quoi?
qui parle, de quoi, et de quoi est-ce qu'on ne parle pas?

 

avoir une voix.
lever sa voix.
beaucoup de voix.
une chute des voix comme un bombardement d'informations.
ne pas avoir de voix.
des voix en tant qu'armes.
parler d'une voix empruntée.



textes

 

les textes sont des fragments de text de l'antiquité, come oedipus de sénèque, ainsi que des textes de heinrich heine, heiner müller, richard wagner, sylvia plath, et.al.; et des textes de théories politiques de antonio gramsci, jaques rancière, judith butler, karl marx, et.al.; des auto-fictions des actrices et des participants du choeur, des textes de claudia bosse, ainsi que des interviews menés à caire, alexandrie et vienne.

chœur

 

 

les participants du chœur sont de nationalités différentes et appartiennent à deux groupes d'âge. il s'agit de bénévoles originaires du lieu de la représentation. les suites chorégraphiques sont à chaque fois élaborées dans et pour l'architecture spécifique des espaces de répétition et de représentation. le choeur mobile rencontre le chœur de médias acoustique. il a créé des superpositions, des condensations dans les salles et des dialogues avec les spectateurs. Ainsi, le chœur tunisien était formé d’étudiants de l’institut supérieur d’art dramatique, partenaire des représentations à tunis, au sein duquel le spectacle a été adapté.

     

choeur des médias
notes de travail de claudia bosse

 

prodution de l'histoire. d'où est-ce qu'on parle. qu'est-ce que je suis, et qui, dans la réflexion des faits dans la réalité médiale (révolution au caire, révolte sur les frontières israéliennes, tumultes en angleterre, rebelles libyens, etc.) ou quelles constatations médiales entrent dans mon langage en tant que faits? comment est-ce que les technologies de la diffusion influencent la pensée et le langage en créant eux mêmes des faits, d'autres fictions?

   

dispositif médial. des espaces de corps et de voix, de langage et de médias. décarnation. chaque mise en scène en tant que métaphore culturelle, une affaire de composants. des corps, des appareils, des voix, des sons. des perspectives de la pensée, du discours, de l'ouïe, des positions de la parole. des compositions d'agir. les dispositifs, les situations et les constellations médiales sont des possibilités, des possibilités contradictoires. des inter-relations. et en même temps, des polémiques médiales.


www.theatercombinat.com theatrale produktion und rezeption